Information sur la coïnfection

Le virus de l’Immunodéficience Humaine (VIH) et de l’Hépatite C (VHC) sont des virus véhiculés par le sang, ce qui signifie qu’ils peuvent tous deux se transmettre par contact entre cellules sanguines. Ainsi, si vous avez le VIH ou le VHC vous êtes à risque et pouvez contracter l’autre virus. Au Canada, environ 10 000 personnes sont co-infecté es par le VIH et le VHC.

Le VIH cible le système immunitaire, ce qui vous rend plus vulnérable aux infections et vous risquez ainsi de tomber malade plus facilement. Les patients atteints par le VIH tombent malades suite à des infections qui sont habituellement éradiquées par un système immunitaire en santé. Ces infections sont communément appelées, des infections opportunistes.

Chez les patients qui ont le VIH, le virus de l’hépatite C progresse plus rapidement et les risques de développer une maladie du foie sont plus importants. Ceci est en parti dû au fait que le VIH s’attaque spécifiquement au système immunitaire. Pour cette raison, le VHC est considéré comme étant une infection opportuniste.
Il y a des options de traitements disponibles autant pour le VIH que pour le VHC. Celui disponible pour le VHC peut potentiellement éradiquer le virus de l’organisme et doit être pris durant une période allant de 6 mois à un an. Il est possible d’être réinfecté même si vous réussissez à éliminer complètement le virus. Il y a aussi un traitement disponible pour le contrôle du VIH. Ce traitement permet de prolonger la vie mais il est bien important de noter qu’il ne permet pas d’éliminer complètement le VIH de votre organisme.

La thérapie antirétrovirale hautement active (TAHA) est une stratégie de traitement efficace contre le VIH qui implique la combinaison de 3 antirétroviraux. Depuis la découverte de tels traitements au milieu des années 90′, une grande réduction de l’incidence des maladies opportunistes et du SIDA parmi les personnes porteuses du VIH a été soulignée. Puisque le VHC est considéré comme une maladie opportuniste, nous nous attendons à ce que les maladies du foie reliées au VHC se voient améliorées avec l’initiation de TAHA. Cependant ceci n’a pas été clairement démontré.