L’étude

La cohorte canadienne de coïnfection VIH-VCH (CTN222)  vise à suivre un groupe de participants  co-infectés par le VIH et l’hépatite C (HCV) dans 17 différents centres à travers le Canada.

La cohorte fut initialement établie au Québec en 2002 au sein de 3 centres universitaires grâce à des subventions du FRSQ (phase pilote). Par la suite, en 2005, nous avons reçu des fonds de l’IRSC afin d’être en mesure d’étendre la cohorte au sein de 14 sites supplémentaires au Canada. En 2009, suite à un renouvellement  de financement de la part  de l’IRSC, la cohorte a pu poursuivre ses activités.

L’objectif principal de cette étude est de déterminer l’effet de la trithérapie aux antirétroviraux hautement actifs (TAHA) sur la progression des maladies du foie dans le cadre de la coïnfection VIH-VHC. Nous avons actuellement enrôlés un total de 1050 participants. Cette cohorte est unique et différente de toutes les autres cohortes à travers le monde et s’étend d’Est en Ouest à travers le Canada.

Les participants à cette étude n’ont pas à prendre quelque médicament que ce soit ou de changer leurs habitudes de vie. Il leur est simplement demandé de compléter un questionnaire à tous les 6 mois. Le questionnaire permet de collecter des informations détaillées: démographie, utilisation de drogues et d’alcool, habitudes de vie à risques, utilisation de tabac, mesures de la qualité de vie et informations sur les traitements pour le VIH et le VHC. De plus, des échantillons sanguins sont prélevés et stockés pour réaliser des études virales, pathogéniques et immunologiques.